ShareThis

22 juin 2013

Meurtre au champagne [Agatha Christie]

Et hop, une petite baisse de régime côté lecture, alors je sors une enquête d'Agatha Christie.

L'histoire : Elle avait bien de la chance, Rosemary. Tout semblait lui sourire. Très belle et très riche, elle voguait de cocktails en bridges, de dîners en bals avec la grâce d'une princesse. Entourée d'une nuée d'admirateurs, d'un mari effacé et d'un amant fougueux, elle pouvait s'estimer comblée. Pas une ombre au tableau. Même sa mort était restée dans la note. Mondaine jusqu'au bout, Rosemary s'était écroulée dans un restaurant de luxe, une flûte de champagne à la main, tandis que jouait l'orchestre. Voilà qui ne manque pas de panache. Même si le cyanure gâte un peu le teint...

Mon avis : Après quelques romans de la reine du crime qui m'avait un petit peu moins convaincue, il faut bien le dire, j'ai retrouvé avec plaisir tout le talent de la dame dans celui-ci.
J'ai particulièrement apprécié la construction. Dans un premier temps, nous nous trouvons tour à tour dans la tête de chaque personnage, amené à se rappeler Rosemary Barton, qui est morte, apparemment d'un suicide, en pleine fête de son propre anniversaire. On se rend alors compte que chacun, à sa manière, avait un intérêt dans la disparition de cette jeune fille à la beauté ravageuse. Mais l'auteur nous épargne la même scène racontée par les différents personnages. Ce sont plus les circonstances précédant la soirée funeste qui sont ici exposées.
Comme la police a conclu au suicide, tout le monde se rend à  cette décision. Jusqu'au jour où son mari reçoit deux lettres anonymes dénonçant un meurtre. Nous entrons alors dans la deuxième partie : George Barton, voulant confondre le meurtrier, reconstitue la funeste soirée. Mais tout ne se passera pas comme attendu.
Si, comme à chaque fois, j'ai tour à tour soupçonné tous les personnages, je suis contente de moi car, sans avoir trouver réellement le coupable avant la toute fin, j'ai découvert l'élément clé qui a mené à l'explication. La pratique des romans policiers sans doute. Particularité de celui-ci, ni Miss Marple, ni Hercule Poirot n'entre en scène. L'enquête est confiée à des enquêteurs tout ce qu'il y a de plus classiques et qui n'ont guère d'importance.

Un bon moment donc, qui me réconcilie avec l'auteur et me donne à nouveau envie d'en relire.

Ce roman entre dans la catégorie "boisson" du Petit Bac 2013 d'Enna et dans le Challenge Agatha Christie de George.


4 commentaires :

Karine:) a dit…

Je garde un excellent souvenir de celui-là... j'ai une folle envie de le relire, d'ailleurs!

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

Rien de tel qu'un roman d'Agatha pour nous remettre en selle !
Un des romans que j'ai beaucoup aimé aussi même si je connaissais l'originalité de l'intrigue !

Petite Fleur a dit…

@ Karine : et moi d'en lire d'autres :-)

@ George : ah bah décidément, tu connais toujours les chutes des AC avant de les lire :-)

Neph a dit…

Agatha Christie a de quoi nous remettre en selle après une panne de lecture, à condition de tomber sur un bon !