ShareThis

23 février 2018

Islande #4 : Excursion à Askja

À partir de Myvatn, vous pouvez vous lancer dans une excursion vers Askja, qui dure une bonne journée. Avec ce billet, nous prenons donc la direction des hautes terres. Si, en suivant la route circulaire, vous pensiez être un peu perdus vu le faible nombre de villes croisées, ce n’est rien comparé à ce qui vous attendant : un paysage tout simplement lunaire ! D’ailleurs, les astronautes d’Apollo s’y sont entraînés avant de prendre la direction de la Lune.

Le bus 4*4
 
Par contre, pour y aller, impossible de prendre la voiture normale. Non seulement cela est interdit et les assurances ne vous couvrent pas, ce qui veut dire qu’en cas d’accident vous payerez très cher de votre poche. Mais en plus, un « petit 4*4 » comme les agences touristiques en proposent peut s’avérer insuffisant également, car il y a de nombreux franchissements qui peuvent être périlleux selon le niveau d’eau. De notre côté, nous avons donc opté pour une excursion en gros bus tout-terrain. Et nous avons pris l’Öskjuleið ( ou route F88), qui commence en quittant la route circulaire près de Hrossaborg, le cratère en forme d’amphithéâtre qui servait d’ailleurs il y a longtemps pour l’élevage de chevaux, mais qui est surtout connu pour avoir servi de décor dans le film Oblivion (2013).

Paysage lunaire d'Askja

Lave sur le chemin d'Askja

Paysage sur le chemin d'Askja


Les paysages sont certes austères mais tout simplement magnifiques ! On voit la nature dans son état le plus brut. Les cendres sont très très très doucement colonisées par la vie, qui surgit souvent de façon impromptue aux yeux des voyageurs.

La rivière Jökulsá á Fjöllum
 
Oasis d’Herðubreiðarlindir

L’Herðubreið ou reine des montagnes


La route est plate sur une bonne partie du trajet. Elle longe la rivière Jökulsá á Fjöllum , traverse un désert de téphra puis l’Ódáðahraun, littéralement « champ de lave des criminels » pour arriver à l’oasis paisible et improbable d’Herðubreiðarlindir. Cette réserve naturelle est riche en mousses et en angéliques et offre une belle vue sur l’Herðubreið, également appelée « la reine des montagnes », très reconnaissable.


Dans la caldeira

Dans la caldeira

Petite grimpette d'accès aux Víti et Öskjavatn

Après la petite pause déjeuner, nous repartons cette fois pour grimper le flan de l’Askja, qui se terminera à pied afin d’accéder à la caldeira de 45km2, qui offre les eaux turquoise du Víti et derrière celles plus sombres de l’Öskjvatn, lac le plus profond d’Islande (217m) qui permet aux touristes de jouer à faire flotter des pierres (gorgées d’air). 

Arrivée sur le Víti et l'Öskjavatn en arrière plan

L'Öskjavatn

L'Öskjavatn et ses pierres flottantes

Les eaux laiteuses du Víti

Quelques baigneurs dans le Víti, qui n'ont pas peur de l'odeur de souffre

Après un tel périple, nous rentrons fatigués mais éblouis.

Prochain rendez-vous : les fjords de l'Est !

4 commentaires :

keisha a dit…

Un pays sauvage! Magnifiques photos.

Nicolas a dit…

Quand j'y suis allé, il y a avait tempête vent et pluie! Super froid! Mais je me suis baigné dans le cratère! Souvenir unique!

Mariejuliet a dit…

Magnifique!!!!

Leiloona a dit…

J'ai toujours été fascinée par ce pays ... dépaysement garanti oui. Et la nature plus vivante que jamais. ♥