ShareThis

09 mai 2018

I.R.$ : La voie fiscale & La stratégie Hagen [Vrancken & Desberg]

Les auteurs : Né en mai 1965, Bernard Vrancken est un dessinateur de bandes dessinées belge, notamment connu pour sa série I.R.$, avec Stephen Desberg, scénariste belge né en septembre 1954, au scénario

L'histoire : Larry B. Max travaille au département spécial de l'I.R.S. (Internal Revenue Service), tout-puissant organe de perception des impôts aux États-Unis...
Lisant les circuits d'évasion et de blanchiment d'argent comme un pianiste virtuose une partition de Mozart, Larry dispose de tous les moyens informatiques nécessaires pour démontrer les liens entre les grosses fortunes et la grande criminalité. L'un des dossiers les plus délicats qu'il a à traiter est celui d'un richissime Juif américain connu pour son engagement dans la récupération des biens confisqués par les nazis. Epluchant les comptes de ce milliardaire, Larry entame une dangereuse remontée aux mystérieuses origines de son immense fortune..

Mon avis : La série m'a fait penser à Largo Winch : elle est constituée de diptyques qui racontent une histoire différente malgré un fil conducteur, il s'agit d'une série financière et d'action, et clairement le graphisme n'est pas ma came. Par contre, il y a quelque chose dans l'histoire qui m'interpelle assez pour que je continue à emprunter les tomes à la bibliothèque avec plaisir. Les deux premiers tomes posent le genre, la suite est plus prenante. À l'heure d'écrire ce billet, j'ai déjà lu les six premiers.

L'intérêt n'est pas vraiment dans la crédibilité des situations, ni dans les explications économiques et financières bien trop complexes pour moi. Ce qui m'amuse, c'est plus la découverte des magouilles des différents personnages qui cherchent à échapper au fisc américain et qui sont dans toutes les franches de la population, du grand politicien au petit dealer en passant par les entrepreneurs de tout type. Quand on sait à quel point l'oncle Sam vous un culte aux billets verts, on comprend qu'il dépêche ses meilleurs agents sur le terrain.

Larry Max est assez froid, et souvent agaçant à force de réussir sans grand mal tout ce qu'il entreprend. Au fil des tomes on en apprend de plus en plus sur lui et sur son histoire. C'est suffisamment bien distillé pour tenir en haleine le lecteur. Il a une relation téléphonique bizarre avec une opératrice de téléphone rose, lui qui n'a pourtant pas de mal à mettre les femmes dans son lit (encore une similitude avec Largo). Celle-ci sert de fil conducteur tout au long de la série.

Ça se lit vite et ça distrait. Après tout, malgré les défauts, c'est l'objectif premier !

I.R.$ tomes 1 et 2 : la voie fiscale & la stratégie Hagen, de Vrancken et Desberg
Éditions Le Lombard
Avril 1999 et Avril 2000